Bonjour Yannick

Bonjour

👋



Bonjour, et surtout bienvenue. C'est Yannick, vous m'avez peut-ĂȘtre vu parler de cafĂ©, de bouquins et autres joyeusetĂ©s sur les rĂ©seaux sociaux. Sinon, vous pouvez vous rattraper sur yannickschutz.com. J'aurais du me prĂ©senter un peu plus la premiĂšre fois. Mais nous y voilĂ .

Cette lettre me permet d'écrire et d'expérimenter plus que sur le blog. J'avais envie de partager avec vous différemment. A l'ancienne, vous envoyer une lettre dans votre boßte aux lettres. Mais soyons réaliste, cela n'aurait pas été super simple. Alors je me suis rabattu sur l'email.

En plus, une lettre, c'est pas simple pour cliquer sur les liens et vous imprimer à tous une photo... ça me coĂ»terait les yeux de la tĂȘte. Je ne dirai pas combien vous ĂȘtes. Mais je n'aurais pas Ă©tĂ© capable de lĂ©cher tous les timbres.

Je vous avoue, je suis un peu nostalgique des photos imprimées pleine de grain et des lettres papier. Cette nostalgie que j'ai retrouvé en regardant cette super vidéo sur les Fire lookout du Mt Desolation. J'avoue avoir été touché en regardant cette vidéo, elle m'a donné envie de sortir les boßtes de photos, un pot de glace et de la bonne musique folk.

En parlant de nostalgie et d'amour des choses tangibles, j'ai adoré ce projet de portraits. Les photos sont magiques et imparfaites comme il le faut et la vidéo d'explication est chouette. 6 mois d'auto portraits en argentique durant le confinement. Juste parfait. Si vous ne saviez pas quoi faire durant le prochain confinement, je vous envoie un film et un appareil si vous voulez. Cela ne marche pas pour le couvre-feu.

Et pour finir, une petite pĂ©pite un peu hors de tout, une newsletter que je suis et que j'admire. Ses projets photos sont top et alĂ©atoires. Mais j'ai adorĂ© cette newsletter, en particulier, oĂč il parle de son appareil photo de chasse qu'il a placĂ© derriĂšre chez lui dans le bois. Noah Kalina est un vrai gĂ©nie et sa newsletter devrait vous plaire.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. N'hésitez pas à répondre à ceci, ça me fera plaisir de papoter avec vous autour de tout, de rien. Je pense que vous avez compris, le rythme de cette lettre sera bimensuel.

À bientît,

Yannick